Abonnement mobile illimité ou à prix cassé ? Avec ou sans téléphone ? Est-ce plus intéressant de prendre un pack comprenant également la connexion internet et la télévision ? Choisir un abonnement mobile est parfois un casse-tête. Pourtant, cela ne devrait pas être le cas. 

S’il est vrai que nous sommes noyés d’options, il suffit en réalité d’être un rien méthodique pour naviguer à travers cette mer tumultueuse. Au final, en suivant un raisonnement assez logique, vous arriverez sans difficulté à la destination souhaitée : un abonnement GSM parfaitement adapté à votre consommation

Pour vous y aider, Comparateur-Telecom.be vous a préparé un guide. Tel un compas, celui-ci vous indiquera la bonne direction à prendre vers votre précieux abonnement de téléphonie mobile.


1. Qu’est-ce qu’un bon abonnement mobile ?

Avant toute chose, il est essentiel de clarifier une chose : ce qui fait qu’un abonnement mobile est un “bon” abonnement. Il s’agit évidemment une notion relative. Après tout, un abonnement en particulier peut parfaitement correspondre à une personne et pas à une autre. Néanmoins, bien qu’il n’existe pas de formule unique satisfaisant tout le monde, vous pouvez tout de même juger de sa qualité sur base des critères suivants.

L’abonnement correspond à votre consommation.

Le plus important dans un abonnement mobile, c’est qu’il reflète correctement votre utilisation. Inutile d’opter pour un forfait mobile illimité si vous n’êtes pas un utilisateur intensif de votre smartphone.

L’opérateur vous assure une bonne couverture de réseau

Si vous souscrivez à un abonnement mobile, vous êtes évidemment en droit d’espérer une bonne réception. C’est en effet essentiel pour passer vos appels ou surfer sur le net. La qualité de couverture de réseau dépend d’un opérateur à l’autre. La bonne nouvelle, c’est qu’en Belgique, toutes les zones, même les plus rurales, sont assez bien couvertes par les opérateurs principaux.

L’abonnement est transparent et vous ne subissez pas de coûts cachés

Lorsque vous vous engagez dans n’importe quel contrat, qu’il s’agisse d’un abonnement GSM ou un contrat d’énergie, il est crucial que les conditions soient transparentes. En effet, il n’y a rien de plus désagréable que de recevoir une facture plombée par des coûts supplémentaires dont vous n’aviez pas connaissance ! Afin de ne pas vous laisser surprendre, prenez donc bien la peine de lire les détails tarifaires d’un abonnement avant d’y souscrire.

2. Low-cost, classique ou illimité ? Comment déterminer la formule d’abonnement qu’il vous faut ?

Pour simplifier les choses, considérons que les opérateurs téléphoniques proposent principalement trois types de forfaits mobiles

  • une offre très compétitive pour des minutes d’appels et un volume de data assez limités, mais suffisant, 
  • une offre plus standard qui permet une utilisation plus à votre aise, 
  • et enfin une offre “illimitée” qui donne accès (parfois sous conditions) à une utilisation libre et sans contrainte. 

Ces trois types sont souvent déclinés en différentes formules plus précises et ciblées. Elles peuvent aussi être couplées à d’autres services pour donner accès à des conditions plus avantageuses (en savoir plus sur les packs). 

D’instinct, vous allez vouloir vous diriger vers une formule bien spécifique. Mais cette première impression est-elle vraiment la bonne ? Une seconde formule ne sera-t-elle pas plus confortable ? Pour le savoir, il vous faut prendre en compte deux aspects majeurs : votre profil de consommation et votre budget.

Comment utilisez-vous votre mobile ?

À chaque mobile son utilisateur et à chacun ses besoins bien particuliers. Afin de dresser le profil vous correspondant et ainsi identifier les tendances globales de votre consommation, un petit test s’impose.

Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’analyser vos habitudes à la minute d’appel près ! Grâce à celui-ci, vous recueillerez assez d’éléments pour faire une première sélection des abonnements téléphoniques les plus adaptés. 

Alors, vous êtes plutôt Paulette, vraiment Gaëtan, carrément Nina ou Mathéo trop accro ?

Plutôt Paulette

Vous passez principalement des appels ou envoyer des SMS et vous ne surfez pas beaucoup.

Puisque les SMS sont généralement en illimités (ou presque) par défaut, choisissez un abonnement qui inclut :

  • Un nombre suffisant de minutes d’appel gratuites, voire l’option appels illimités.
  • Assez de données pour consulter vos e-mails ou utiliser occasionnellement votre navigation GPS.

Bon à savoir : Les abonnements les plus économiques du marché incluent entre 90 et 300 minutes, avec un prix variant entre 8 et 15 euros. VOO propose une formule dans cette fourchette de prix qui inclut jusqu’à 1.000 minutes ou SMS gratuits.

Carrément Nina

Vous appelez peu, mais par contre, vous utilisez souvent internet sur votre téléphone mobile (principalement les réseaux sociaux).

Ici, ce qui importera le plus, c’est la connectivité. Il vous faudra donc un abonnement qui vous permette de :

  • Utiliser vos réseaux sociaux préférés sans crainte d’exploser votre quota.
  • Un nombre décent de minutes d’appel et des SMS en illimité.
  • Les prix de ces formules tournent autour des 20 euros.

Bon à savoir : Certains opérateurs, comme Proximus, proposent un forfait mobile dédié à ce genre d’utilisation (4 à 6 Go de data, plus l’accès illimité à certaines applications).

Vraiment Gaëtan

Vous êtes un utilisateur polyvalent, et vous utilisez raisonnablement autant les minutes que la data.

Votre sélection devra se baser sur le meilleur rapport qualité/prix :

  • Quels sont les abonnements qui vous offre le plus de minutes, de SMS et de volume de surf pour un minimum de prix ? 

Bon à savoir : avant de vous arrêter sur un choix définitif, évaluez d’autres critères peuvent influencer fortement votre expérience utilisateur. par exemple, la qualité de réseau ou encore celle du service client,

Mathéo trop accro

Vous êtes en permanence sur votre GSM. Appels, messages, vidéos, musique, GPS, jeux, etc., tout y passe.

Vous êtes ainsi un utilisateur intensif, et votre formule idéale, c’est le “all-in”, c’est-à-dire tout en illimité ou presque. 

  • Si les opérateurs sont souvent généreux concernant les appels et les SMS illimités, c’est une autre histoire pour le volume de data.
  • Vous aurez déjà de quoi faire avec un volume de 15 Go par mois (le minimum compris dans les forfaits mobiles “premium” du marché). 

Bon à savoir : Avec ce type d’abonnement illimité, vous devrez débourser un prix relativement élevé comparé aux autres formules (30 à 50 euros par mois). Mais en échange, vous aurez une liberté quasi totale d’utilisation.

Combien êtes-vous prêt à débourser ?

Une fois que vous avez une idée plus claire de votre profil utilisateur, il est temps d’examiner vos finances. Définissez donc le budget mensuel que vous êtes prêt à allouer à votre abonnement GSM. Est-il suffisant pour les forfaits que vous envisagiez ? Si oui, vous pouvez passer directement à la section suivante. Si non, il serait peut-être utile de réévaluer vos besoins.

De quoi avez-vous absolument besoin ? Pourriez-vous vous contenter d’un peu moins de volume de données ou d’un peu moins de minutes d’appel ? Ou au contraire, ne pourriez-vous pas élargir un peu plus votre budget téléphonique ? L’important, c’est que vous vous sentiez à l’aise avec votre formule, au niveau de l’utilisation comme au niveau financier.

Saviez-vous que si vous prenez aussi en compte le budget réservé à vos autres services de télécommunication (internet, télévision, téléphone fixe), vous pourriez trouver un pack ?
Et oui, en les considérant comme un tout, un pack d’abonnements peut parfois se montrer plus intéressant financièrement.

Pas prêt à vous engager ? 1, 2, 3, prépayez !

Si pour une raison ou une autre, vous considérez que les formules d’abonnement ne sont pas faites pour vous, la carte SIM prépayée reste une option pratique. En la rechargeant du montant souhaité, vous pourrez appeler, envoyer des SMS ou surfer en ligne selon les tarifs indiqués, jusqu’à épuisement de la somme chargée. 

Bien que les tarifs en prépayé sont inévitablement plus onéreux que les tarifs d’abonnement, ils peuvent vous convenir si vous :

  • utilisez très peu votre téléphone mobile ; 
  • voulez avoir un contrôle total sur votre utilisation mobile et souhaitez éviter les paiements récurrents ;
  • voyagez dans un pays étranger ou passez régulièrement des appels internationaux (le tarif avec une carte SIM locale est souvent plus avantageux que les tarifs en itinérance dans les pays non européens). 

3. Évitez d’être frustré, préférez la qualité

À ce stade, vous avez probablement réduit votre liste d’option à deux ou trois formules d’abonnement ayant à peu près les mêmes caractéristiques et les mêmes forfaits. Dès lors, c’est la qualité de l’abonnement, et plus précisément de l’opérateur mobile, qui déterminera votre choix final.

Allô, allô, je capte plus ! Attends, je passe sous un tunnel…

Couverture de réseau : ne perdez pas la réception

Sans aucun doute possible, l’un des premiers critères de qualité qui nous passe par la tête est la couverture du réseau mobile de l’opérateur

En Belgique, seul trois opérateurs possèdent leur propre infrastructure : Proximus, Orange et Telenet/Base. De fait, les autres opérateurs ne possèdent ni câbles, ni antennes. Ils utilisent donc le réseau de l’un des trois précédemment cités. 

  • Proximus : réseau utilisé par Scarlet
  • Orange : réseau utilisé par VOO, 5/5 Telecom, Jim Mobile, Mobile Vikings & edpnet
  • Telenet/Base : réseau utilisé par VOO, Lycamobile, United Telecom, Base Türk, Ello Mobile, Carrefour Mobile & Belgian Telecom

Le saviez-vous ? On appelle ces opérateurs sans réseau physique des “MVNO” pour “Mobile Virtual Network Operator”.

Au niveau réseau mobile, la Belgique peut se targuer d’être assez bien desservie. En effet, vous restez joignable sur à peu près tout le territoire, et très peu de zones rurales possèdent une faible réception mobile. 

Curieux ? Vérifiez vous-même la couverture de réseau en Belgique pour Proximus, Orange et Telenet/Base en consultant la carte interactive de l’IBPT.

Vitesse de débit : 3G, 4G … et bientôt 5G ?

La couverture est importante, mais la vitesse du débit l’est tout autant. Aujourd’hui, les trois principaux opérateurs en Belgique ont respectivement développé un réseau 3G et 4G assez satisfaisant. 

Pour des raisons financières, technologiques et même sociétales, le déploiement de la 5G, quant à lui, est plus compliqué. À l’heure actuelle, Proximus est le seul opérateur qui a commencé à proposer de la 5G. Néanmoins, sa portée reste encore limitée.

Quoi qu’il en soit, il peut être utile de vérifier la qualité du débit 3G (ou 4G) de l’opérateur de votre choix. À proximité de chez vous, mais pas seulement, pensez aussi aux endroits que vous visitez fréquemment. Pour ce faire, fiez-vous à la carte interactive de l’IBPT.

4. Abonnement + nouveau mobile : bon plan ou fausse bonne idée ?

Vous avez besoin d’un nouveau smartphone ? Cela tombe bien, car les opérateurs vous proposent souvent d’acquérir un nouveau GSM (ou une tablette) avec votre abonnement mobile

Assurément, l’avantage de ce type de vente couplée, c’est que vous pouvez étaler sur 12 ou 24 mois tout ou une partie du prix d’achat de l’appareil. Ainsi, vous évitez de débourser en une fois une somme conséquente. En contrepartie, vous serez tenu de garder l’abonnement pour la durée totale du remboursement de l’appareil.

Bien que dans les faits, il vous est toujours possible de résilier l’abonnement avant son terme, cette résiliation aura un coût. En effet, il vous faudra rembourser à l’opérateur toutes les promotions accordées sur le smartphone. 

Dès lors, cette option est conseillée si vous êtes à l’aise avec l’idée de vous engager auprès d’un opérateur pour une longue période. Par contre, si vous êtes plutôt du genre à changer régulièrement, il est préférable d’acheter votre smartphone à part. Une alternative qui vous plaira d’autant plus si vous avez déjà le modèle et la marque de votre futur téléphone en tête. Puisqu’en effet, les opérateurs ne proposent généralement que les “best-sellers” pour leurs ventes couplées.

5. À ne pas perdre de vue

Vous avez déterminé ce que votre abonnement devait comprendre et à quel prix ? Vérifié la qualité du réseau de l’opérateur ? Et vous avez décidé d’y ajouter ou non l’achat d’un nouveau GSM ? Alors en théorie, vous devriez maintenant avoir choisi votre champion, le forfait idéal pour vous. 

Il reste cependant quelques dernière vérifications à faire pour confirmer que qu’il s’agit là du bon choix. 

Que se passe-t-il si vous dépassez votre forfait ?

Normalement, si vous avez bien audité vos habitudes de consommation, vous ne devriez pas vous retrouver dans une situation de hors-forfait. Néanmoins, il n’est jamais impossible qu’un événement exceptionnel chamboule tout et vous force à épuiser tout votre forfait mobile avant la fin du mois. 

Si cela devait arriver, pensez bien à vérifier les tarifs et conditions qui s’appliquent en ce cas. Quel est le prix à la minute, le prix d’un SMS et celui d’un mégaoctet de donnée ?

Notez que vous pouvez aussi bloquer votre forfait afin de ne pas utiliser plus que ce qui est prévu, mais cela peut rapidement devenir très contraignant.

Les tarifs de roaming et les appels internationaux

Vous êtes souvent en déplacement à l’étranger ou bien vous téléphonez régulièrement à des numéraux internationaux ? Alors il peut être utile de vérifier les tarifs correspondants. 

Les conditions diffèrent selon que vous soyez en Europe (comprendre Union Européenne) ou non (la Suisse, par exemple). 

Si vous voyagez ou passez des coups de fils au sein de l’UE, vous ne devez pas vous soucier de ce paramètre dans votre choix d’abonnement. En effet, voici ce que dit l’UE à ce sujet :

Lorsque vous voyagez de votre pays d’origine vers un autre pays de l’UE, vous ne devez pas payer de frais supplémentaires pour utiliser votre téléphone portable. […] Vos appels […], textos (SMS) et services de données sont facturés aux tarifs nationaux, c’est-à-dire aux mêmes prix qu’ […] au sein de votre pays d’origine. La même règle s’applique aux appels ou SMS que vous recevez à l’étranger […].
Source : europa.eu

Si par contre vous téléphonez régulièrement vers ou depuis un pays étranger qui n’est pas membre, alors prudence. Pour ne pas vous retrouver avec une facture exorbitante, il vous faudra contrôler votre utilisation en tenant compte des tarifs de roaming de votre opérateur. 

Notez que certains d’entre eux vous permettent d’activer des options adaptées aux déplacements à l’étranger et aux appels vers certains pays. Celles-ci vous donnent par exemple droit à un forfait utilisable vers/depuis certains pays, sur une période de temps définie (une semaine ou un mois, par exemple). 

Rappelons cependant qu’il peut parfois être plus intéressant d’opter pour une carte SIM prépayée locale plutôt que d’activer ces options. À vous de vérifier et de comparer ce qui est le plus avantageux.

L’accessibilité du service clientèle

Pouvez-vous obtenir facilement une assistance en cas de problème ? Les gros opérateurs télécoms tels que VOO, Proximus, Telenet, etc. possèdent tous un réseau de boutiques plus ou moins étendu. En cas de problème de carte SIM bloquée ou de vol de téléphone, vous pourrez vous rendre directement à l’un de ces points de vente pour obtenir une assistance immédiate. 

D’autres opérateurs font l’impasse sur ce genre de boutiques. Ils préfère plutôt placer un comptoir dans un grand magasin (comme Scarlet), ou encore tout miser sur une assistance à distance (comme Mobile Vikings).

Nous vous conseillons de vérifier que l’opérateur que vous avez choisi puisse être joignable facilement via vos canaux préférés : téléphone, chat en ligne, espace client en ligne, boutique à proximité, ou autre. 

Vérifiez les frais de rupture

En Belgique, la législation protège les consommateurs afin qu’ils puissent changer d’opérateur téléphonique ou de fournisseur d’internet facilement et sans autre frais que la facture de clôture. Cela est possible grâce à la procédure Easy Switch.

Néanmoins, dans certaines situations, vous devrez quand même payer des indemnités de rupture. C’est le cas par exemple lorsque vous vous avez signé un contrat à durée déterminée (comme c’est le cas avec une vente couplée avec un GSM).

Et si vous preniez un pack avec connexion internet, télévision ou téléphone fixe ?

Dernière chose, mais pas des moindres, ne feriez-vous pas des économies en plus si vous combiniez votre abonnement mobile avec un abonnement internet à la maison ? Vous pourriez même envisager d’y ajouter le décodeur télé et le téléphone fixe. En général, choisir un pack est bien plus économique que de prendre des abonnements séparés pour chaque service. Vérifiez donc les options que votre opérateur propose à ce sujet !

Rappelons cependant que ce genre de pack n’est possible qu’avec Proximus, Orange, Telenet, VOO, Scarlet et edpnet (sans la télé).

En bref

Vous voilà désormais parfaitement renseigné pour choisir l’abonnement mobile qui vous conviendra le mieux ! Revenons sur les points-clés à prendre en considération.

  1. Déterminez votre profil de consommation, puis utilisez l’outil gratuit de Comparateur-Telecom.be pour obtenir une première sélection des abonnements correspondant à vos besoins.
  2. Selon votre budget, éliminez les abonnements trop onéreux de votre liste. S’ils ont tous des tarifs trop élevés pour vous, revenez au point 1 en revoyant éventuellement à la baisse votre consommation mensuelle.
  3. Vérifiez que les abonnements qui passent le point 2 possèdent une couverture de réseau qui convient à votre cadre de vie. Si votre zone d’habitation est peu couverte par un opérateur en particulier, éliminez-le de votre liste.
  4. Avez-vous besoin d’un nouveau smartphone ? Il peut être avantageux d’en acheter un en le combinant à l’abonnement mobile que vous envisagez. Tous les opérateurs ne proposent cependant pas ce choix. Éliminez-les de votre sélection finale si vous optez pour l’achat d’un appareil en plus de votre abonnement.
  5. Faites quelques dernières vérifications :
    • Connaissez-vous les tarifs hors forfaits de l’opérateur que vous comptez choisir ? 
    • Qu’en est-il des tarifs si vous voyagez en dehors de l’UE ou que vous téléphonez à l’international ?
    • L’opérateur que vous sélectionnez est-il joignable via vos canaux de communication de préféré ? Quelle est la réputation de son service clientèle ?
    • Le contrat que vous choisissez est-il sujet à des frais de rupture si vous décidez de le rompre avant son terme ? 
    • Avez-vous besoin d’une connexion internet également ? Qu’en est-il de la télévision et du téléphone fixe ? Envisagez les packs du fournisseur dans ces cas-là.

Et vous, comment avez-vous procédé pour choisir votre abonnement mobile ? En êtes-vous satisfait jusqu’à présent ? Dites-nous tout en commentaire !

Pour ceux qui aimeraient bénéficier de conseils supplémentaires, nos conseillers se tiennent gratuitement à votre disposition pour analyser vos besoins et vous diriger vers la bonne formule.

Réagir !